Paris - Nairobi - Zanzibar

Publié le par Nozilus

CDG 2F par une soirée d'automne....

Vol retardé d'une heure cela commence bien mais la pluie commence à tomber à l'extérieur ... Heureux de partir.
Je réalise avoir oublié mes lunettes de soleil, allez hop un petit passage chez Solaris...et deux paires de Ray Ban en sus!

Vol régulier à moitié vide ou plein comme vous voulez...on va avoir de la place pour les jambes.
PNC agréable et décontracté...

9h de vol semi-éveillé, Nairobi pointe son nez...6h30 du mat'.

A la recherche du smoking corner perdu
Après un petit tour obligé aux WC kenyan on demande la direction de la smoking room...peine perdue nous indique une nettoyeuse des wc (elles/ils sont 2 ou 3 par WC), avec un WC tous les 10 mètres, on les reconnaît facilement sous leur blouse bleue.
Comme on est stocké là pour plusieurs heures, nos mines se déconfissent.... Une blouse bleue nous indique une petite prote contre un pourboire...
On pousse la porte et nous voilà dans un placard à balais en sus d'un placard à fringues du personnel de nettoyage : 1M² max la pièce avec une fenêtre comprenant une ouverte de 30 cm sur 5 cm.
Voilà pour notre 1ère clope, on imagine mal les suivantes...à 5USD le pourboire, fumer devient un luxe.


ouverture de la fenêtre de notre smoking corner..


Exploration du Terminal
Les WC fait, la clope fait, donc un petit tour du propriétaire s'impose dans un sens puis dans l'autre.
Shopping duty free attractif, on se le réserve pour le retour...

Décidés à dormir un peu nous voilà partis à la recherche d'un endroit confortable....lounges miteux et non accessibles à moins d'être gold!


Et puis l'enfer...l'écran de contrôle nous crache : vol pour Zanzibar retardé... donc stokage Nairobi : 10h !

Ah oui j'oubliais...fait chaud à l'aéroport...pas de clim'....on décide de sortir de l'aéroport.
Passage aux visas, on se déleste de 20 USD pour un visa de transit nous permettant un exil vers le parking de l'aéroport.


10H pour explorer les 3 uniques bar terrasse de l'aéroprt (pas d'hotel à proximité)...on explore donc...malgré tout moral au top, la fatigue sans doute...


L'heure finit par tourner....le vol se précise. Avion encore semi-vide...mais arrivée sur Zanzibar de nuit...on ne verra rien à part le Kili (sans presque plus de neige au sommet).



Commenter cet article